Framasoft - Toute l'actualité http://framasoft.org Toute l'activité du réseau Framasoft en un seul flux. en-us Copyright 2007-2017 http://creativecommons.org/licenses/by-nc-sa/3.0/ Commentaires sur Libertés numériques : un guide Framabook pour nos vies numériques ! par NicoJack https://framablog.org/2017/03/23/internet-pour-les-quarks/#comment-70058 https://framablog.org/2017/03/23/internet-pour-les-quarks/#comment-70058 Fri, 24 Mar 2017 10:15:37 CDT NicoJack at Commentaires pour Framablog Merci pour le livre fort intéressant! En le feuilletant rapidement j'ai lu la partie sur l'auto-hébergement. J'en profite pour compléter le propos en citant Cloudorn, comme autre solution très prometteuse pour faciliter l'auto-hébergement. 😉 https://cloudron.io Comme YunoHost, Cloudron automatise l'installation de différents logiciels disponibles dans un "app store". Merci pour le livre fort intéressant! En le feuilletant rapidement j’ai lu la partie sur l’auto-hébergement. J’en profite pour compléter le propos en citant Cloudorn, comme autre solution très prometteuse pour faciliter l’auto-hébergement. 😉
https://cloudron.io

Comme YunoHost, Cloudron automatise l’installation de différents logiciels disponibles dans un « app store ».

]]>
http://creativecommons.org/licenses/by-nc-sa/3.0/
Certaines instances Framapad indisponibles (https://status.framasof... https://framasphere.org/p/3043736 https://framasphere.org/p/3043736 Fri, 24 Mar 2017 08:30:09 CDT Framasoft at Framasoft's Public Feed Certaines instances Framapad indisponibles #framasoft #statutframasoft Les instances annuel.framapad.org, bimestriel.framapad.org, hebdo.framapad.org et quotidien.framapad.org sont actuellement injoignables. Le serveur hébergeant la machine virtuelle de ces instances nécessitait un changement de disque car l'un d'entre eux allait bientôt mourir. Une fois le changement de disque effectué, le serveur est devenu injoignable. Nous attendons le retour de l'hébergeur pour connaître la cause de ce problème. Certaines instances Framapad indisponibles

#framasoft #statutframasoft

Les instances annuel.framapad.org, bimestriel.framapad.org, hebdo.framapad.org et quotidien.framapad.org sont actuellement injoignables. Le serveur hébergeant la machine virtuelle de ces instances nécessitait un changement de disque car l'un d'entre eux allait bientôt mourir. Une fois le changement de disque effectué, le serveur est devenu injoignable. Nous attendons le retour de l'hébergeur pour connaître la cause de ce problème.

]]>
http://creativecommons.org/licenses/by-nc-sa/3.0/
Questions/Réponses • Framaforms et Leaflet (enregistrer une position gps) https://forum.framasoft.org/viewtopic.php?t=39855&p=295725#p295725 https://forum.framasoft.org/viewtopic.php?t=39855&p=295725#p295725 Fri, 24 Mar 2017 07:27:01 CDT pompom at Framagora Bonjour à toutes et à tous !Je reviens à l'attaque avec mon souhait d'incorporer une cartographie à mon formulaire.1/ Je connais maintenant l'existence de l'objet "Balisage" 2/ et puisque Ned.net m'a dit que cet objet est un "fourre-tout" je peux déjà y mettre ce lien : http://arborepom.infini.fr/carto/test3.html (*)... c'est un bon début mais le problème reste, pour le moment, entier :a) comment faire pour que Latitude et longitude "se retrouvent" dans la réponse à mon formulaire ?b) Ces valeurs à enregistrer se retrouvent pour l'instant et à titre provisoire dans les 2 fenêtres du bas sur ma page html : je voudrais qu'en cliquant sur "VALIDEZ" (en bas de ma page html) Framaforms fasse bon usage de mes données ...Merci pour les pistes qui m'aideront à avancer d'un pas supplémentaire : c'est un peu facile mais évidemment je vous laisse toute ... Latitude pour y arriver pompom(*) merci à http://stackoverflow.com/questions/27271994/leaflet-draggable-marker-and-coordinates-display-in-a-field-form je n'y serai jamais arrivé seul !Statistiques: Publié par pompom — Ven 24 Mars, 2017 13:27 Je reviens à l'attaque avec mon souhait d'incorporer une cartographie à mon formulaire.

1/ Je connais maintenant l'existence de l'objet "Balisage" :-)

2/ et puisque Ned.net m'a dit que cet objet est un "fourre-tout" je peux déjà y mettre ce lien : http://arborepom.infini.fr/carto/test3.html (*)

... c'est un bon début mais le problème reste, pour le moment, entier :
    a) comment faire pour que Latitude et longitude "se retrouvent" dans la réponse à mon formulaire ?
    b) Ces valeurs à enregistrer se retrouvent pour l'instant et à titre provisoire dans les 2 fenêtres du bas sur ma page html : je voudrais qu'en cliquant sur "VALIDEZ" (en bas de ma page html) Framaforms fasse bon usage de mes données ...

Merci pour les pistes qui m'aideront à avancer d'un pas supplémentaire : c'est un peu facile mais évidemment je vous laisse toute ... Latitude pour y arriver ;)

pompom

(*) merci à http://stackoverflow.com/questions/27271994/leaflet-draggable-marker-and-coordinates-display-in-a-field-form je n'y serai jamais arrivé seul !

Statistiques: Publié par pompom — Ven 24 Mars, 2017 13:27


]]>
http://creativecommons.org/licenses/by-nc-sa/3.0/
Cherche logiciel libre pour... • Re: Remplacement compte Exchange avec nom de domaine https://forum.framasoft.org/viewtopic.php?t=39851&p=295724#p295724 https://forum.framasoft.org/viewtopic.php?t=39851&p=295724#p295724 Thu, 23 Mar 2017 12:52:01 CDT yostral at Framagora Il n'y a pas que le mail, il y a tout leur espace "cloud", avec contact, agenda, partage... basé notamment sur nextcloud. Par contre, pour le nom de domaine, je ne sais pas. Mais tu peux leur demander directement, ils sont très ouverts et réactifs .Statistiques: Publié par yostral — Jeu 23 Mars, 2017 18:52 .

Statistiques: Publié par yostral — Jeu 23 Mars, 2017 18:52


]]>
http://creativecommons.org/licenses/by-nc-sa/3.0/
Améliorons ensemble le réseau Framasoft • Re: [Framalistes] Signature personnalisée https://forum.framasoft.org/viewtopic.php?t=39854&p=295723#p295723 https://forum.framasoft.org/viewtopic.php?t=39854&p=295723#p295723 Thu, 23 Mar 2017 12:46:31 CDT chbrosso at Framagora Merci, c'est faitStatistiques: Publié par chbrosso — Jeu 23 Mars, 2017 18:46 Statistiques: Publié par chbrosso — Jeu 23 Mars, 2017 18:46


]]>
http://creativecommons.org/licenses/by-nc-sa/3.0/
Améliorons ensemble le réseau Framasoft • Re: [Framalistes] Signature personnalisée https://forum.framasoft.org/viewtopic.php?t=39854&p=295722#p295722 https://forum.framasoft.org/viewtopic.php?t=39854&p=295722#p295722 Thu, 23 Mar 2017 12:41:23 CDT yostral at Framagora Bonjour chbrosso et bienvenue sur Framagora.Pour ce genre de demande, je te conseille plutôt de passer par contact.framasoft.org .Statistiques: Publié par yostral — Jeu 23 Mars, 2017 18:41
Pour ce genre de demande, je te conseille plutôt de passer par contact.framasoft.org .

Statistiques: Publié par yostral — Jeu 23 Mars, 2017 18:41


]]>
http://creativecommons.org/licenses/by-nc-sa/3.0/
Mise à jour de Framagit / Framateam lundi 27 mars (https://status.... https://framasphere.org/p/3039851 https://framasphere.org/p/3039851 Thu, 23 Mar 2017 12:30:05 CDT Framasoft at Framasoft's Public Feed Mise à jour de Framagit / Framateam lundi 27 mars #framasoft #statutframasoft Nous procéderons lundi 27 mars, à partir de 10h, à une mise à jour de Framagit et Framateam. D'après Gitlab, cela entraînera une indisponibilité de ± 15 minutes. Mise à jour de Framagit / Framateam lundi 27 mars

#framasoft #statutframasoft

Nous procéderons lundi 27 mars, à partir de 10h, à une mise à jour de Framagit et Framateam. D'après Gitlab, cela entraînera une indisponibilité de ± 15 minutes.

]]>
http://creativecommons.org/licenses/by-nc-sa/3.0/
Commentaires sur Framalibre : l’annuaire du libre renaît entre vos mains par Ysabeau https://framablog.org/2017/03/21/framalibre-lannuaire-du-libre-renait-entre-vos-mains/#comment-70019 https://framablog.org/2017/03/21/framalibre-lannuaire-du-libre-renait-entre-vos-mains/#comment-70019 Thu, 23 Mar 2017 12:17:17 CDT Ysabeau at Commentaires pour Framablog Voilà. SPIP aurait pu faire la même chose. C'est un peu dommage de l'avoir laissé tomber et ce d'autant plus que l'interface privée de la dernière version est vraiment très très sympa pour les rédacteurs. Je n'ai pas vu mieux ailleurs. Voilà.

SPIP aurait pu faire la même chose. C’est un peu dommage de l’avoir laissé tomber et ce d’autant plus que l’interface privée de la dernière version est vraiment très très sympa pour les rédacteurs. Je n’ai pas vu mieux ailleurs.

]]>
http://creativecommons.org/licenses/by-nc-sa/3.0/
Libertés numériques : un guide Framabook pour nos vies numériques !... https://framasphere.org/p/3039763 https://framasphere.org/p/3039763 Thu, 23 Mar 2017 12:10:10 CDT Framasoft at Framasoft's Public Feed Libertés numériques : un guide Framabook pour nos vies numériques ! Notre Framatophe a préparé un manuel de l’Internet à l’intention des Dupuis-Morizeau, cette sympathique famille de français moyens que nous chahutons chouchoutons à longueur d’année. Ce n’est surtout pas un livre « pour les nuls » (ça va couper, chérie) mais un bouquin pour ne plus surfer idiot. #framablog #framasoft #Libre #free #artlibre #conseils #framabook #guide #hygiene-numerique #informatique #interview #livre #manuel Cet article est disponible ici: https://framablog.org/2017/03/23/internet-pour-les-quarks/ Libertés numériques : un guide Framabook pour nos vies numériques !

Notre Framatophe a préparé un manuel de l’Internet à l’intention des Dupuis-Morizeau, cette sympathique famille de français moyens que nous chahutons chouchoutons à longueur d’année. Ce n’est surtout pas un livre « pour les nuls » (ça va couper, chérie) mais un bouquin pour ne plus surfer idiot.

#framablog #framasoft #Libre #free #artlibre #conseils #framabook #guide #hygiene-numerique #informatique #interview #livre #manuel

Cet article est disponible ici: https://framablog.org/2017/03/23/internet-pour-les-quarks/

]]>
http://creativecommons.org/licenses/by-nc-sa/3.0/
Libertés numériques : un guide Framabook pour nos vies numériques ! https://framablog.org/2017/03/23/internet-pour-les-quarks/ https://framablog.org/2017/03/23/internet-pour-les-quarks/ Thu, 23 Mar 2017 12:03:23 CDT framasoft at Framablog Notre Framatophe a préparé un manuel de l’Internet à l’intention des Dupuis-Morizeau, cette sympathique famille de français moyens que nous chahutons chouchoutons à longueur d’année. Ce n’est surtout pas un livre « pour les nuls » (ça va couper, chérie) mais un … Lire la suite­­ Notre Framatophe a préparé un manuel de l’Internet à l’intention des Dupuis-Morizeau, cette sympathique famille de français moyens que nous chahutons chouchoutons à longueur d’année. Ce n’est surtout pas un livre « pour les nuls » (ça va couper, chérie) mais un bouquin pour ne plus surfer idiot.

Tiens, même nous qu’on est des geeks, on a appris des trucs.

Comme tous les Framabook, le livre numérique se télécharge librement et gratuitement, et sa version papier peut s’acheter facilement !

Sauf que ce guide pratique a un avantage de plus : celui d’être disponible ici sous forme de documentation, une documentation que vous pouvez améliorer en allant sur ce git.

Pour mieux comprendre comment tout ceci a été conçu, allons papoter avec son auteur, Christophe Masutti, aussi connu sous le sobriquet de Framatophe !

 

Internet pour les quarks : l’interview

Framatophe, on va se tutoyer, hein… Peux-tu te présenter en expliquant tes diverses activités au sein de Framasoft ?

Je suis arrivé dans l’aventure Framasoft à l’occasion d’un livre, la biographie de Richard Stallman retravaillée avec lui-même. Comme cela m’avait pas mal occupé, et comme j’ai quelques compétences en la matière, j’ai d’abord travaillé sur le projet Framabook. Petit à petit, les membres de Framasoft sont devenus des amis, j’ai intégré le conseil d’administration et je crois bien que c’est de pire en pire, avec toutes ces nouvelles idées révolutionnaires (dégoogliser Internet, il fallait être gonflé, pour laisser passer cela, non ?), j’ai une deuxième vie, quoi… De manière plus pratique, cette année, je suis surtout occupé par la co-présidence de Framasoft, le comité ressources humaines, les partenariats/stratégie, le projet Framabook, le projet Framalibre, et puis partout où je peux être utile, comme les autres Framasoftiens, donc.

Tu nous présentes un manuel pour les Dupuis Morizeau… C’est encore un de ces trucs « pour les nuls » où on va se sentir minables si on fait les choses pas bien ?

Vous aurez remarqué, dans ma présentation ci-dessus, que je ne mets en avant aucune compétence technique en matière d’informatique. J’en ai un petit peu, certes, comme ceux qui comme moi ont depuis plus de trente ans un ordinateur entre les mains (la « vraie » génération Y), mais ce n’est pas du tout pour cela que je m’implique dans le Libre. Dès lors, en ouvrant cet ouvrage, n’ayez surtout pas peur d’un quelconque jugement.

C’est Madame Michu qui faisait office de canard boiteux, la sempiternelle décalée, incapable d’envoyer correctement un courriel, alors que finalement on peut bien vivre sans cela. Pire encore, Madame Michu renvoyait comme en miroir la suffisance des jeunes geeks, eux-mêmes caricaturés à l’extrême, symboles puérils d’une jeunesse qui finalement n’existe même pas.

Nous sommes divers. Nous utilisons nos terminaux, nos ordinateurs, nos téléphones portables comme nous l’avons appris, ou pas. Pourtant, pour bien des gens, ces machines restent des boîtes noires. C’est le cas des Dupuis-Morizeau, une famille imaginaire que nous citons souvent à Framasoft. Elle correspond, je crois, assez bien à une réalité : des personnes qui utilisent les réseaux et les outils numériques, souvent même avec une certaine efficacité, mais qui ne sont pas autonomes, dépendent des services des grands silos numériques du web, et sont démunis face à tout ce contexte anxiogène de la surveillance, des verrous numériques, des usages irrespectueux des données personnelles… C’est à eux que s’adresse cet ouvrage, dans l’intention à la fois de dresser un petit inventaire de pratiques numériques mais aussi d’expliquer les bonnes raisons de les mettre en œuvre, en particulier en utilisant des logiciels libres.

Est-ce que tu as écrit/dirigé ce manuel parce que tu es un Dupuis-Morizeau ? Parce que tu l’as été ? Parce que tu les côtoies ?

Lorsque vous interrogez autour de vous tous ces Dupuis-Morizeau, il ne fait aucun doute que, au moins depuis l’Affaire Snowden, une prise de conscience a eu lieu. Mais comment agir concrètement ? J’ai tenté plusieurs approches. La pire, c’est lorsque j’ai moi-même découvert les logiciels libres. J’avais beau saouler littéralement mon entourage pour l’utilisation de GNU/Linux ou n’importe quel logiciel libre « à la place de… », l’effet produit, était parfois tout à l’inverse de celui souhaité. Pourquoi ? parce que changer les pratiques uniquement en vertu de grandes idées, qu’elles soient libristes ou non, n’est jamais productif.

Changer des pratiques est d’abord un processus créatif : il peut être motivé, certes, mais il ne faut pas perdre de vue qu’il est toujours vécu de manière individuelle. Il ne vaut donc que s’il correspond à un mouvement collectif auquel l’individu adhère parce qu’il a une raison de le faire et de s’inventer des moyens de le rendre acceptable. Si vous voulez que la population laisse tomber le « tout voiture » au profit du vélo, il faut non seulement faire valoir les avantages écologiques et en matière de santé, mais aussi structurer le changement en créant des pistes cyclables en quantité et proposer aux habitants de s’approprier l’espace collectif autour du vélo ; bref, un aménagement urbain rien qu’à eux, ces futurs cyclistes qui se reconnaîtront alors en tant que tels.

En matière de numérique, c’est un peu la même chose. Nous avons les idées, nous avons l’effet structurel : les logiciels libres existent, il y a des annuaires (Framalibre !), nous avons même d’excellentes raisons collectives d’adopter le logiciel libre (cf. l’affaire Snowden et toutes les questions liées). Ce qu’il manque, c’est la chaîne qui permet aux utilisateurs de s’approprier les usages. Pour cela, une des méthodes pourrait consister à ouvrir ces boites noires que représentent les machines informatiques, vulgariser les principes, et faire le lien avec certains logiciels libres emblématiques. De cette manière, on accompagne l’utilisateur à la fois dans la connaissance technique, avec un bagage minimaliste, dans la stratégie qu’il va devoir lui-même mettre en œuvre pour répondre à son besoin (connaître les formats de fichiers, choisir les bons logiciels, sécuriser ses échanges, etc.) et adopter de nouvelles pratiques en fonction de ce besoin.

Bon mais concrètement, qu’est-ce que je vais trouver dans cet ouvrage ? Des grandes théories ? Des conseils pratiques ? De la vulgarisation ?

Un peu de tout cela oui. Et en même temps cet ouvrage est conçu comme un temps de respiration. Installer, configurer, sauvegarder, souscrire, télécharger, surfer, cliquer ici, cliquer là, pourquoi, comment… on s’arrête. On respire. Ce livre, c’est un compagnon, un guide. Ce n’est pas vraiment un manuel dans lequel on va trouver des recettes toutes faites. Il donne des exemples concrets de ce que font certains logiciels mais il explique d’abord pourquoi il est intéressant de les utiliser. Il explique de quoi est composée une URL avant de montrer quelle extension de Firefox il serait bon d’installer.

Il y a donc clairement des partis pris. Les spécialistes de logiciels libres trouveront très certainement beaucoup de choses à redire au sujet du choix des logiciels mentionnés. Ce n’est pas à eux que je m’adresse : quand j’ai lu sur un forum qu’il est « simple de configurer Thunderbird pour qu’il se connecte en IMAP sur un serveur en utilisant une sécurité SSL sur le port 993 », je me suis dit qu’il était peut-être intéressant, avant de formuler cette phrase, d’expliquer ce qu’est un protocole de communication et quelques éléments autour du chiffrement. On ne peut pas libérer les pratiques numériques en laissant les utilisateurs dans l’ignorance des principes généraux de l’environnement technique dans lequel ils évoluent. Cette ignorance est justement l’un des ressorts stratégiques des monopoles de logiciels et de services (elle fait aussi le beurre de certains « experts en décisions SI »).

Ce compagnon est aussi le fruit de mes propres démarches personnelles. Comme beaucoup d’autres, j’ai commencé par bidouiller en Basic sur des machines dotées de 16Ko de RAM pour les plus accessibles à un porte-monnaie modeste, et un peu plus tard, alors que le Minitel ne me suffisait pas, j’ai cherché à établir des connexions avec des modems RTC. Aujourd’hui, si la synchronisation de ses contacts entre un service Google et son smartphone ne fonctionne pas, on trouve cela complètement anormal… Mais qui serait nostalgique de l’époque maudite où il fallait se farcir les spécifications techniques de ses appareils (selon les marques) pour pouvoir envoyer un simple courriel ? Il n’en demeure pas moins que si nous sommes démunis en pareils cas, ce n’est pas parce que nous ne cherchons pas à comprendre comment fonctionne tel programme, mais parce que les mauvaises pratiques induisent des faiblesses. Voici un exemple très courant. Monsieur Dupuis-Morizeau n’arrive plus à accéder au webmail de sa boite Machin, il change pour une boite Truc qui lui offre la possibilité de télécharger ses messages depuis la boite Machin. Ayant perdu le second mot de passe, lorsqu’il revient à la première boite il ne comprend plus où sont ses messages. Perplexité, frustrations, nervosité… ce sont ces états que ce guide souhaite aussi changer en reconstruisant une forme d’autonomie numérique.

Tu as mis des blagues ou ton côté universitaire a repris le dessus ?

Alors, d’abord, très nombreux sont les universitaires dotés d’un sens de l’humour et avec un esprit désopilant. Qu’est-ce que c’est que cette caricature ? Tiens la dernière entendue : « que dit un canard si on l’atomise ? » : « quark, quark ».

Donc là normalement vous êtes morts de rire, non ? (si vous savez qui en est l’auteur, je suis preneur de l’info)

Quant à moi, comme on peut le voir je suis très mauvais en la matière et on me dit souvent que ma blague favorite est trop longue (et elle aussi a été dessinée, d’ailleurs, vous voyez ce qu’il nous faut subir dans cette asso, NDLR).

Alors forcément personne ne pourra se tordre de rire à la lecture de l’ouvrage… Ah si, peut-être en introduction, en note de bas de page, un trait d’humour noir, histoire de faire espérer le lecteur pour qu’il tourne la page suivante.

Il n’ y avait pas déjà des ouvrages sous licence libre qui faisaient le job ? Qui auraient pu être mis à jour sans tout réécrire ?

Il y a un, écrit récemment par Tristan Nitot, intitulé Surveillance://. Il n’est pas sous licence libre, c’est son seul défaut. Dans cet ouvrage, Tristan va même jusqu’à expliquer comment paramétrer un service de Google pour (tenter de) sauvegarder un peu d’intimité numérique. C’est en partie cette section de son livre qui m’a inspiré : il est bon d’expliquer les enjeux du numérique mais il faut bien, à un moment donné, fournir les clés utiles aux lecteurs pour mettre au mieux à profit les sages conseils promulgués prodigués.

Tu avais lancé ce projet d’écriture comme un projet collectif, mais ça n’avait pas vraiment pris… Tu peux expliquer pourquoi, à ton avis ? C’est plus simple d’être dans son coin ? Je croyais que chez Frama on était les champions du travail collectif ? :)

Oui, c’est vrai. Le projet date d’il y a presque trois ans. D’ailleurs à deux reprises je reprends des petites parties de ce que certains avaient déjà écrit. C’est marginal, mais en tout cas ils sont crédités. Le projet collectif n’avait pas pris essentiellement pour deux raisons :

  1. un manque de temps de ma part pour agréger une communauté autour du projet (et on sait combien cela peut être chronophage),
  2. il est difficile de faire émerger collectivement une adhésion totale au fil directeur d’un ouvrage qui se veut « grand public », car il y a autant de conceptions du lectorat et de la vulgarisation qu’il y a de contributeurs.

Le projet a traîné… Puis la réfection de Framalibre m’a pris pas mal de temps, en plus du reste. C’est lorsque j’ai compris ce qu’il manquait à une liste de logiciels libres que je me suis mis à écrire cet ouvrage, et le premier jet a duré 4 semaines. C’était mûr, même si ce n’est pas parfait, loin de là.

Comment se sont passé les relations avec ton éditeur ? Pas trop d’engueulades ;p ? En vrai, on peut dire que tu as eu des scrupules à proposer cet ouvrage au groupe Framabook ?

Oui, c’est juste. Comme je suis très impliqué dans la collection Framabook, je ne voulais pas « imposer » ma prose. Par ailleurs, n’étant pas sûr de l’intérêt réel, je voulais d’abord proposer l’ouvrage en mode restreint, auto-édité. Mais des lecteurs framasoftiens m’ont persuadé du contraire, alors…

Ce livre, c’est un point final ou un début ? Que faire dans un, deux ou cinq ans, si des informations deviennent obsolètes ?

C’est un début. Clairement. D’une part il va falloir surveiller l’obsolescence des logiciels mentionnés (même si la plupart sont des logiciels forts connus depuis longtemps et qui ont fait leurs preuves). Mais les enjeux et le contexte changent aussi : les raisons qui font qu’il est utile (mais pas indispensable) d’utiliser un client de courriel local (voir chapitre 3) ne seront peut-être plus valables d’ici deux ans. Cet ouvrage devra donc bénéficier de versions améliorées. D’autre part, un ou deux chapitres peuvent encore être écris.

L’autre ambition de l’ouvrage est de figurer sous une forme de documentation (ici) de manière à être accessible le plus rapidement possible. C’est aussi pour cela qu’il sera important de veiller aux mises à jour.

Et si je pense être capable de l’améliorer, je fais quoi, je t’envoie un courriel ?

Ce serait super ! L’aide est toujours bienvenue. Pour cela le mieux est encore d’utiliser mon dépôt sur Framagit qui génère automatiquement la version « documentation » citée ci-dessus. Ou bien vous pouvez ouvrir un simple commentaire (dans les « issues » du projet) ou même carrément pousser des propositions de modification avec Git. Oui, je sais que cette méthode est loin d’être tout public, mais là je n’invite pas les Dupuis-Morizeau, hein ? Néanmoins si cela ne convient toujours pas, un courriel fonctionne aussi…

Tu as choisi quoi, comme licence ?

La licence Art Libre. C’est une licence Copyleft qui me semble plus en phase avec la production d’œuvres écrites.

Et comme toujours sur le Framablog, tu as le mot de la fin…

Un mot… Ce sera l’expression « autonomie numérique », que je définirais ainsi : la capacité d’un individu à utiliser des dispositifs informatiques de production et de traitement de l’information sans contrôle extérieur et tout en expérimentant son intimité dont lui seul fixe les limites d’un point de vue technique et relationnel. Respire, respire !

Pour aller plus loin :

]]>
http://creativecommons.org/licenses/by-nc-sa/3.0/
Améliorons ensemble le réseau Framasoft • [Framalistes] Signature personnalisée https://forum.framasoft.org/viewtopic.php?t=39854&p=295721#p295721 https://forum.framasoft.org/viewtopic.php?t=39854&p=295721#p295721 Thu, 23 Mar 2017 09:41:29 CDT chbrosso at Framagora Bonjour,Notre association s'intéresse à Framalistes pour basculer ses listes de diffusion depuis cette horreur de Yahoo groupes.Pour l'instant nos tests sont concluants, et nous sommes très contents de cette solution libre et gratuite!Cependant un point noir: nous ne pouvons pas définir de signature personnalisée. C'est embêtant pour nous car nous avons une mention légale à faire figurer dans les messages qui sont échangés sur cette liste. J'ai bien vu l'entrée de la FAQ à ce sujet, et je comprends la raison, mais je voulais savoir si une solution était envisageable, comme par exemple fusionner une signature personnalisée avec la signature par défaut de désabonnement à la liste.Merci pour vos retours sur cette suggestionCharlesStatistiques: Publié par chbrosso — Jeu 23 Mars, 2017 15:41
Notre association s'intéresse à Framalistes pour basculer ses listes de diffusion depuis cette horreur de Yahoo groupes.
Pour l'instant nos tests sont concluants, et nous sommes très contents de cette solution libre et gratuite!

Cependant un point noir: nous ne pouvons pas définir de signature personnalisée. C'est embêtant pour nous car nous avons une mention légale à faire figurer dans les messages qui sont échangés sur cette liste. J'ai bien vu l'entrée de la FAQ à ce sujet, et je comprends la raison, mais je voulais savoir si une solution était envisageable, comme par exemple fusionner une signature personnalisée avec la signature par défaut de désabonnement à la liste.

Merci pour vos retours sur cette suggestion
Charles

Statistiques: Publié par chbrosso — Jeu 23 Mars, 2017 15:41


]]>
http://creativecommons.org/licenses/by-nc-sa/3.0/
Questions/Réponses • Re: framaforms (aide ajout url et cartographie) https://forum.framasoft.org/viewtopic.php?t=39847&p=295720#p295720 https://forum.framasoft.org/viewtopic.php?t=39847&p=295720#p295720 Thu, 23 Mar 2017 09:34:19 CDT pompom at Framagora pompom a écrit:Ned.net a écrit:2 : là tout de suite aucune idée, désolépas grave je vais chercher encore un peu, beaucoup, ...(mais ta réponse à la question 1 va aussi m'aider à voir comment insérer un "je ne sais quoi encore !"j'avance un peu ; je considère ce fil -étant donné le sujet assez vague- comme résolu mais reposte une question avec pour thème "Framaforms et Leaflet" pour poursuivre la question.Merci@+Statistiques: Publié par pompom — Jeu 23 Mars, 2017 15:34
pompom a écrit:
Ned.net a écrit:2 : là tout de suite aucune idée, désolé

pas grave je vais chercher encore un peu, beaucoup, ...
(mais ta réponse à la question 1 va aussi m'aider à voir comment insérer un "je ne sais quoi encore !"


j'avance un peu ; je considère ce fil -étant donné le sujet assez vague- comme résolu mais reposte une question avec pour thème "Framaforms et Leaflet" pour poursuivre la question.
Merci
@+

Statistiques: Publié par pompom — Jeu 23 Mars, 2017 15:34


]]>
http://creativecommons.org/licenses/by-nc-sa/3.0/
Commentaires sur Framaforms : n’offrez plus les réponses que vous collectez à Google ! par Dorian Foucaud https://framablog.org/2016/10/05/framaforms-noffrez-plus-les-reponses-que-vous-collectez-a-google/#comment-70012 https://framablog.org/2016/10/05/framaforms-noffrez-plus-les-reponses-que-vous-collectez-a-google/#comment-70012 Thu, 23 Mar 2017 08:48:05 CDT Dorian Foucaud at Commentaires pour Framablog Moi j'ai pu utiliser la fonctionnalité score avec Framaform la semaine dernière :) elle existe ! Moi j’ai pu utiliser la fonctionnalité score avec Framaform la semaine dernière 🙂 elle existe !

]]>
http://creativecommons.org/licenses/by-nc-sa/3.0/
Cherche logiciel libre pour... • Pinterest like, auto-hébérgé sur un Mutualisé https://forum.framasoft.org/viewtopic.php?t=39853&p=295719#p295719 https://forum.framasoft.org/viewtopic.php?t=39853&p=295719#p295719 Thu, 23 Mar 2017 08:39:39 CDT Kourai at Framagora Salut à tous! Je chercher à monter un genre de Pinterest pour :- Partager des idées de craft/coutures avec des copines- "prioriser" quel craft on va mettre en place en 1erL'idée est d'avoir au moins 2 "boards" différentes : un avec plein de bazar en vrac , et l'autre avec des projets un peu plus précis.Il faut que ça soit très visuels, et très facile d'accès pour l’utilisateur (mes copines n'ont pas trop d'affinités avec l'informatique)Donc il faut que si j'ajoute un article, l'image principale soit récup automatiquement. Pareil, si on ajoute une vidéo Youtube, il faut avoir la miniature direct, sans renseigner d'info supplémentaires! Le top serait d'avoir un bookmarklet à simplement cliquer pour que ça ajoute!Éventuellement un système de tags, parce que c'est toujours bien les tags!Il faut évidement que ça supporte plusieurs utilisateurs, mais pas besoin de droits compliqués! (tout utilisateur loggés peut poster dans tous les boards, les boards peuvent être visibles à tous connectés ou non!)Voila pour mes besoins fonctionnels!Coté technique c'est la que ça se corse : Je suis sur un mutualisé, donc ça limite vachement les possibilités.... tout ce qui s'installe par docker ou qui demande des accès consoles, on oublie direct! En techno dispo: - PHP 5.2, 5.3, 5.4, 5.5, 5.6, 7.0, 7.1- mais aussi : Perl 5.8, Python et Ruby on Rails (techno avec lesquelles je suis pu familière)(et bases de données MySql)Dans l'idée, le top du top serait un app pour mon NextCloud, mais visiblement le projet Pinit qui s'en rapprochait est mort....(Chercher "pinit + owncloud" pour plus d'info, je suis trop nouvellement inscrite sur ce fofo pour poster des liens!)Voila, si vous avez des idées et des suggestions, je suis preneuse!Merci d'avance!Statistiques: Publié par Kourai — Jeu 23 Mars, 2017 14:39
Je chercher à monter un genre de Pinterest pour :
- Partager des idées de craft/coutures avec des copines
- "prioriser" quel craft on va mettre en place en 1er

L'idée est d'avoir au moins 2 "boards" différentes : un avec plein de bazar en vrac , et l'autre avec des projets un peu plus précis.
Il faut que ça soit très visuels, et très facile d'accès pour l’utilisateur (mes copines n'ont pas trop d'affinités avec l'informatique)
Donc il faut que si j'ajoute un article, l'image principale soit récup automatiquement. Pareil, si on ajoute une vidéo Youtube, il faut avoir la miniature direct, sans renseigner d'info supplémentaires! Le top serait d'avoir un bookmarklet à simplement cliquer pour que ça ajoute!
Éventuellement un système de tags, parce que c'est toujours bien les tags!
Il faut évidement que ça supporte plusieurs utilisateurs, mais pas besoin de droits compliqués! (tout utilisateur loggés peut poster dans tous les boards, les boards peuvent être visibles à tous connectés ou non!)

Voila pour mes besoins fonctionnels!

Coté technique c'est la que ça se corse : Je suis sur un mutualisé, donc ça limite vachement les possibilités.... tout ce qui s'installe par docker ou qui demande des accès consoles, on oublie direct!
En techno dispo:
- PHP 5.2, 5.3, 5.4, 5.5, 5.6, 7.0, 7.1
- mais aussi : Perl 5.8, Python et Ruby on Rails (techno avec lesquelles je suis pu familière)
(et bases de données MySql)

Dans l'idée, le top du top serait un app pour mon NextCloud, mais visiblement le projet Pinit qui s'en rapprochait est mort....
(Chercher "pinit + owncloud" pour plus d'info, je suis trop nouvellement inscrite sur ce fofo pour poster des liens!)

Voila, si vous avez des idées et des suggestions, je suis preneuse!

Merci d'avance!

Statistiques: Publié par Kourai — Jeu 23 Mars, 2017 14:39


]]>
http://creativecommons.org/licenses/by-nc-sa/3.0/
Cherche logiciel libre pour... • Re: Remplacement compte Exchange avec nom de domaine https://forum.framasoft.org/viewtopic.php?t=39851&p=295718#p295718 https://forum.framasoft.org/viewtopic.php?t=39851&p=295718#p295718 Thu, 23 Mar 2017 08:33:45 CDT Wyrow at Framagora Bonjour Merci !Huuum oui ! Mais je n'ai pas la possibilité de le rattacher à mon nom de domaine :3 D'après ce que j'ai vu c'est juste pour crée un mail zaclys.fr :/Statistiques: Publié par Wyrow — Jeu 23 Mars, 2017 14:33
Merci !
Huuum oui ! Mais je n'ai pas la possibilité de le rattacher à mon nom de domaine :3
D'après ce que j'ai vu c'est juste pour crée un mail zaclys.fr :/

Statistiques: Publié par Wyrow — Jeu 23 Mars, 2017 14:33


]]>
http://creativecommons.org/licenses/by-nc-sa/3.0/
Commentaires sur Framaslides : reprenez en main votre Power, Point ! par Gavy https://framablog.org/2017/03/22/framaslides-reprenez-en-main-votre-power-point/#comment-70006 https://framablog.org/2017/03/22/framaslides-reprenez-en-main-votre-power-point/#comment-70006 Thu, 23 Mar 2017 06:22:23 CDT Gavy at Commentaires pour Framablog Hello, gros gros boulot, félicitations à Thomas. Très honnêtement, ne connaissant pas Strut, en testant Framaslides, je pensais que l'interface de gestion des présentations, de partage, etc. faisait partie du logiciel original, et non pas qu'il s'agissait d'une "surcouche Frama". Bravo donc pour cette intégration franchement réussie ! Hello, gros gros boulot, félicitations à Thomas. Très honnêtement, ne connaissant pas Strut, en testant Framaslides, je pensais que l’interface de gestion des présentations, de partage, etc. faisait partie du logiciel original, et non pas qu’il s’agissait d’une « surcouche Frama ».

Bravo donc pour cette intégration franchement réussie !

]]>
http://creativecommons.org/licenses/by-nc-sa/3.0/
Commentaires sur Framaslides : reprenez en main votre Power, Point ! par ttoine https://framablog.org/2017/03/22/framaslides-reprenez-en-main-votre-power-point/#comment-70002 https://framablog.org/2017/03/22/framaslides-reprenez-en-main-votre-power-point/#comment-70002 Thu, 23 Mar 2017 04:42:46 CDT ttoine at Commentaires pour Framablog Et le frigidaire, le coca, etc? au contraire, je dirais que si le mot powerpoint tombait dans le domaine public, ça ferait du bien à tout le monde, car on pourrait l'utiliser pour nommer une présentation quelque soit le logiciel. Et le frigidaire, le coca, etc? au contraire, je dirais que si le mot powerpoint tombait dans le domaine public, ça ferait du bien à tout le monde, car on pourrait l’utiliser pour nommer une présentation quelque soit le logiciel.

]]>
http://creativecommons.org/licenses/by-nc-sa/3.0/
Commentaires sur Framaslides : reprenez en main votre Power, Point ! par Nylnook https://framablog.org/2017/03/22/framaslides-reprenez-en-main-votre-power-point/#comment-69999 https://framablog.org/2017/03/22/framaslides-reprenez-en-main-votre-power-point/#comment-69999 Thu, 23 Mar 2017 04:02:34 CDT Nylnook at Commentaires pour Framablog Sinon il y a Sozi ;) http://sozi.baierouge.fr/pages/10-about-fr.html Sinon il y a Sozi 😉
http://sozi.baierouge.fr/pages/10-about-fr.html

]]>
http://creativecommons.org/licenses/by-nc-sa/3.0/
Commentaires sur Framaslides : reprenez en main votre Power, Point ! par Jérémie Wach-Chastel https://framablog.org/2017/03/22/framaslides-reprenez-en-main-votre-power-point/#comment-69997 https://framablog.org/2017/03/22/framaslides-reprenez-en-main-votre-power-point/#comment-69997 Thu, 23 Mar 2017 03:53:22 CDT Jérémie Wach-Chastel at Commentaires pour Framablog Merci à vous ! Longue vie à Framasoft, deggoglisons internet et aux logiciels libres !!! Merci à vous !
Longue vie à Framasoft, deggoglisons internet et aux logiciels libres !!!

]]>
http://creativecommons.org/licenses/by-nc-sa/3.0/
Commentaires sur Framaslides : reprenez en main votre Power, Point ! par Pouhiou https://framablog.org/2017/03/22/framaslides-reprenez-en-main-votre-power-point/#comment-69994 https://framablog.org/2017/03/22/framaslides-reprenez-en-main-votre-power-point/#comment-69994 Thu, 23 Mar 2017 02:49:05 CDT Pouhiou at Commentaires pour Framablog Active le mode "panorama" dans Framaslides après avoir fait quelques slides. Trifouille un peu ce mode sur les 3 axes. Enjoy. Active le mode « panorama » dans Framaslides après avoir fait quelques slides. Trifouille un peu ce mode sur les 3 axes. Enjoy.

]]>
http://creativecommons.org/licenses/by-nc-sa/3.0/
Améliorons ensemble le réseau Framasoft • Re: [Framagenda] https://forum.framasoft.org/viewtopic.php?t=39849&p=295707#p295707 https://forum.framasoft.org/viewtopic.php?t=39849&p=295707#p295707 Thu, 23 Mar 2017 01:51:47 CDT Motux22 at Framagora Merci...Statistiques: Publié par Motux22 — Jeu 23 Mars, 2017 07:51 Merci...

Statistiques: Publié par Motux22 — Jeu 23 Mars, 2017 07:51


]]>
http://creativecommons.org/licenses/by-nc-sa/3.0/
Commentaires sur Framaslides : reprenez en main votre Power, Point ! par azerty https://framablog.org/2017/03/22/framaslides-reprenez-en-main-votre-power-point/#comment-69981 https://framablog.org/2017/03/22/framaslides-reprenez-en-main-votre-power-point/#comment-69981 Wed, 22 Mar 2017 18:25:26 CDT azerty at Commentaires pour Framablog @qwerty : Il y a Sozi qui correspond à ta demande http://sozi.baierouge.fr/pages/10-about-fr.html @qwerty : Il y a Sozi qui correspond à ta demande

http://sozi.baierouge.fr/pages/10-about-fr.html

]]>
http://creativecommons.org/licenses/by-nc-sa/3.0/
Cherche logiciel libre pour... • Re: Remplacement compte Exchange avec nom de domaine https://forum.framasoft.org/viewtopic.php?t=39851&p=295703#p295703 https://forum.framasoft.org/viewtopic.php?t=39851&p=295703#p295703 Wed, 22 Mar 2017 15:47:52 CDT yostral at Framagora Bonjour Wyrow et bienvenue sur Framagora.As-tu été voir les offres de La mère Zaclys ?Statistiques: Publié par yostral — Mer 22 Mars, 2017 21:47
As-tu été voir les offres de La mère Zaclys ?

Statistiques: Publié par yostral — Mer 22 Mars, 2017 21:47


]]>
http://creativecommons.org/licenses/by-nc-sa/3.0/
Commentaires sur Framalibre : l’annuaire du libre renaît entre vos mains par Framatophe https://framablog.org/2017/03/21/framalibre-lannuaire-du-libre-renait-entre-vos-mains/#comment-69969 https://framablog.org/2017/03/21/framalibre-lannuaire-du-libre-renait-entre-vos-mains/#comment-69969 Wed, 22 Mar 2017 14:39:50 CDT Framatophe at Commentaires pour Framablog Hello Je la ramène aussi parce que j'ai peut-être une autre approche des chose, beaucoup plus "expérimentale" qu'experte :) Comment s'est mis en palce le Drupal en question ? en fait nous avions un cahier des charges que j'ai étoffé au fur et à mesure que je savais faire des choses sur Drupal. Par exemple, la question des suggestions données en bas des notices qu'on consulte, résultat d'un bidouillage avec la fonction view. etc. Chez Makina ils ont du rigoler e voyant le "squelette" que j'avais élaboré parce que, il faut el dire honnêtement, Drupal est capable de bien plus que cela. ... et SPIP aussi. Si cet article suggère que SPIP n'aurait pas convenu pour aboutir à un résultat performant, c'est faux, bien entendu. Dans les mêmes conditions ? non, évidemment, puisque ces deux CMS sont vraiment différents. Ensuite, comme tu le dis, il y a eu ce partenariat avec des intégrateurs spécialistes de Drupal. Bref, le contexte de développement de Framalibre n'a pas concerné SPIP mais : il aurait pu et pour donner un excellent résultat. Hello

Je la ramène aussi parce que j’ai peut-être une autre approche des chose, beaucoup plus « expérimentale » qu’experte 🙂

Comment s’est mis en palce le Drupal en question ? en fait nous avions un cahier des charges que j’ai étoffé au fur et à mesure que je savais faire des choses sur Drupal. Par exemple, la question des suggestions données en bas des notices qu’on consulte, résultat d’un bidouillage avec la fonction view. etc. Chez Makina ils ont du rigoler e voyant le « squelette » que j’avais élaboré parce que, il faut el dire honnêtement, Drupal est capable de bien plus que cela.

… et SPIP aussi. Si cet article suggère que SPIP n’aurait pas convenu pour aboutir à un résultat performant, c’est faux, bien entendu.

Dans les mêmes conditions ? non, évidemment, puisque ces deux CMS sont vraiment différents. Ensuite, comme tu le dis, il y a eu ce partenariat avec des intégrateurs spécialistes de Drupal. Bref, le contexte de développement de Framalibre n’a pas concerné SPIP mais : il aurait pu et pour donner un excellent résultat.

]]>
http://creativecommons.org/licenses/by-nc-sa/3.0/
Framaslides : reprenez en main votre Power, Point ! (https://framab... https://framasphere.org/p/3033803 https://framasphere.org/p/3033803 Wed, 22 Mar 2017 08:05:50 CDT Framasoft at Framasoft's Public Feed Framaslides : reprenez en main votre Power, Point ! Pour le meilleur ou pour le pire, les diaporamas, slides et autres présentations font partie de notre quotidien. Quitte à devoir en faire et en voir, seul·e ou en groupe, autant disposer d’un outil en ligne pratique et respectueux de nos vies numériques, non ? #framablog #framasoft #Libre #free #degooglisons #framaslides #gafam #google #microsoft #planet #planetedu #powerpoint #rezotic Cet article est disponible ici: https://framablog.org/2017/03/22/framaslides-reprenez-en-main-votre-power-point/ Framaslides : reprenez en main votre Power, Point !

Pour le meilleur ou pour le pire, les diaporamas, slides et autres présentations font partie de notre quotidien. Quitte à devoir en faire et en voir, seul·e ou en groupe, autant disposer d’un outil en ligne pratique et respectueux de nos vies numériques, non ?

#framablog #framasoft #Libre #free #degooglisons #framaslides #gafam #google #microsoft #planet #planetedu #powerpoint #rezotic

Cet article est disponible ici: https://framablog.org/2017/03/22/framaslides-reprenez-en-main-votre-power-point/

]]>
http://creativecommons.org/licenses/by-nc-sa/3.0/
Framaslides : reprenez en main votre Power, Point ! https://framablog.org/2017/03/22/framaslides-reprenez-en-main-votre-power-point/ https://framablog.org/2017/03/22/framaslides-reprenez-en-main-votre-power-point/ Wed, 22 Mar 2017 08:05:47 CDT framasoft at Framablog Pour le meilleur ou pour le pire, les diaporamas, slides et autres présentations font partie de notre quotidien. Quitte à devoir en faire et en voir, seul·e ou en groupe, autant disposer d’un outil en ligne pratique et respectueux de … Lire la suite­­ Pour le meilleur ou pour le pire, les diaporamas, slides et autres présentations font partie de notre quotidien. Quitte à devoir en faire et en voir, seul·e ou en groupe, autant disposer d’un outil en ligne pratique et respectueux de nos vies numériques, non ?

Ceci n’est pas un Powerpoint®

Commençons par un point vocabulaire : demander un diaporama en prononçant les mots « Tu me fais un Powerpoint ? » c’est un peu comme si on disait « Tu me fais un Subway ? » lorsqu’on veut un sandwich. Non seulement on fait de la pub gratos à une marque (si encore Microsoft vous payait…) ; mais en plus on court le risque de se polluer les cerveaux en apprenant à nos subconscients que sandwich = Subway.

Et puis il faut être francs, le format de documents .ppt ou .pptx (utilisé par Microsoft pour enchaîner vos diaporamas à leur logiciel Powerpoint), ben c’est une plaie. Un format fermé, difficilement compatible avec d’autres logiciels, et dépassé. Et cher, en plus, si vous voulez l’utiliser en ligne avec la suite « Office 365 »…

10 € par mois pour avoir le droit de vous filer mes données ?
C’est payant et je suis quand même le produit ?
Microsoft, vous êtes des génies.

 

Car aujourd’hui, les langages qui permettent de faire des sites web (le HTML, bien sûr, mais aussi ses copaings CSS et Javascript), permettent de produire et de lire hyper facilement des présentations (même complexes), sans toucher à une seule ligne de code, sans installer de logiciel ni d’application, juste à l’intérieur de nos navigateurs web.

C’est justement, ce que permet le logiciel libre Strut. C’est donc à ce logiciel que nous avons contribué afin qu’il ait toutes les fonctionnalités dont nous rêvions pour mieux vous proposer Framaslides !

Framaslides présenté en une framaslide !

Nous pourrions énumérer les fonctionnalités qu’offre Strut : formatage de texte et choix de couleurs, intégration d’images, vidéos, sites web et formes, transitions, etc. Mais le plus simple, c’est encore de vous les montrer, non ?

Cliquez sur le cadre ci dessous et naviguez grâce aux flèches droite et gauche (ou haut et bas) de votre clavier ;).

Cliquez, puis faites défiler les slides avec ↑ ↓ → ←

Déjà, vous allez nous dire, c’est beau (et on vous remercie de nous le dire). Oui. Le seul souci c’est que Struts a été conçu comme un logiciel « perso ». On l’installe sur son ordinateur ou sur un coin de serveur (une brique inter.net, par exemple), on l’utilise, et il enregistre notre ou nos présentation(s) dans le cache de notre navigateur web. Mais si on change d’ordinateur, de navigateur, ou si on nettoie l’historique et le cache de son navigateur web, pfuiiit ! Tout est perdu !

Tout ceci est normal : Strut a été conçu comme cela, et il faut rendre grâce à Matt Crinklaw-Vogt, son développeur, pour le travail fourni. En revanche, si vous voulons que ce logiciel ait de nouvelles fonctionnalités permettant d’autres utilisations, on fait comme tout·e libriste qui se respecte : on se relève les manches et on contribue au code ;) !

Framaslides, un service collaboratif

Nous avons donc demandé à Thomas (que nous avons embauché suite à son stage où il a mené à bien Framagenda) de relever le défi ! Un peu comme une liste au père Noël, qui s’allonge au fur et à mesure que la date approche…

Thomas, face à ces demandes…

Dis, Thomas, ce serait pas génial si on pouvait…

  • … enregistrer ses diaporamas en ligne ?
  • … du coup envoyer nos images à Framaslides ?
  • … pour ça il me faut un compte, non ? Tu nous fais le gestionnaire de compte ?
  • … ben alors il nous permettra de gérer nos présentations ?
  • … genre de créer un lien public pour celle-ci ?
  • … ou de proposer celle-là comme modèle ?
  • … ah mais j’aime pas ce que j’ai changé, tu peux nous faire un système de révisions, hein, hein ?
  • … obah si on peut revenir en arrière, ce serait bien de pouvoir collaborer ensemble, s’te plééééé ? ? ?

Et le plus beau, c’est que le résultat est là. Autour de l’outil d’édition de présentations qu’offre Strut, Thomas a conçu un outil permettant de créer, présenter et collaborer sur ses présentations, en gérant aisément son compte, ses images, ses groupes, et bien entendu ses Framaslides !

Et un aperçu du résultat de son travail, un !

Pour les plus techos d’entre nous, Thomas a même pris le temps de faire un code propre, facile d’accès, documenté et de le déposer sur un Git aux petits oignons avec les tags et issues kivonbien… bref : un code qui est un appel aux contributions et collaborations ! Du coup, si vous maîtrisez du ImpressJS, du BackboneJS et du Handlebars (qui font tourner Strut) ; ou si vous êtes virtuose du Symphony3 (qui se trouve derrière la surcouche « Framaslides » de Thomas), vos contributions seront grandement appréciées ;) !

Manuel change le monde avec Framaslides

Manuel Dupuis-Morizeau veut changer le monde. Il se dit que la première étape, c’est de convaincre d’autres personnes de le rejoindre dans son envie… Et pour cela, rien de tel qu’une présentation de derrière les fagots ! Ne voulant pas que ses idées soient confiées aux mains de Google Slides ou Microsoft Powerpoint 365, Manuel décide de se lancer sur Framaslides.

Pour cela, il lui faut un compte Framaslides. C’est facile : dès la page d’accueil, il clique sur le bouton « Se créer un compte », remplit le formulaire assez classique, puis attend l’email de confirmation (en vérifiant de temps en temps dans son dossier courriers indésirables, sait-on jamais)

On lui dit, à Manuel, que 8 caractères dans un mot de passe c’est bien trop peu ?

Une fois son compte validé, Manuel est impatient de s’y mettre, il clique donc directement sur « Créer une présentation ». Là, il découvre l’interface d’édition des diaporama de Struts.

  • La colonne des diapositives (1) ;
  • Le mode expert (2) (s’il veut trifouiller du code) ;
  • Les boutons d’ajout de contenu (3) ;
  • Les boutons de choix des couleurs (4) ;
  • Les vues panorama et aperçu (5).

Il décide donc de créer ses premières diapositives, ou slides, comme on dit !

Alors c’est bien gentil tout cela, mais il ne voit toujours pas comment faire les transitions… C’est là qu’il active le mode Panorama. Cela demande une petite gymnastique mentale, mais il voit vite comment ça peut marcher !

En fait, il faut s’imaginer qu’on déplace ses slides dans l’espace !

Bon, après avoir regardé un aperçu, ce début semble prometteur à Manuel, alors faut-il il le sauvegarde en utilisant le menu en haut à gauche.

Le menu, un grand classique indémodable.

Puis clique sur « retourner aux présentations », dans ce même menu.

Manuel se retrouve alors devant l’interface de gestion de ses Framaslides. L’outil à l’air assez explicite, en fait…

Au centre, il retrouve ses présentations, ses modèles et ses collaborations, chacun sous leur onglet.

Et en haut à droite une barre de recherche et d’outils qui lui permet de :

  • créer une nouvelle présentation ;
  • voir ses présentations (donc retourner à l’écran principal de son compte) ;
  • gérer ses groupes de collaboration ;
  • gérer les images qu’il a téléversées en utilisant Framaslides ;
  • gérer les paramètres de son compte (mot de passe, etc.) ;
  • et se déconnecter.

Tout cela rend Manuel assez curieux, il va donc aller voir son gestionnaire d’images, mais comme il n’en a téléchargé qu’une, cela ne lui sert pas encore beaucoup. Il est quand même rassuré de savoir qu’il peut en effacer à tout moment et garder la maîtrise de ses fichiers.

Par contre, Manuel a une idée brillante… se faire aider pour commencer à changer le monde. Il décide d’aller directement créer un nouveau groupe afin d’y inviter toute la famille Dupuis Morizeau !

Non, sérieusement Manuel : le mot de passe, plus il est long, plus il est bon…

Bon, l’histoire ne dit pas si Manuel réussira à changer le monde, mais on peut croire qu’il réussira facilement à créer sa présentation avec d’autres membres de la famille et à la partager le plus largement possible ;)

Pour aller plus loin :

]]>
http://creativecommons.org/licenses/by-nc-sa/3.0/
Indisponibilité de Framagenda de mardi soir à mercredi matin (htt... https://framasphere.org/p/3032428 https://framasphere.org/p/3032428 Wed, 22 Mar 2017 02:40:03 CDT Framasoft at Framasoft's Public Feed Indisponibilité de Framagenda de mardi soir à mercredi matin #framasoft #statutframasoft Hier soir, vers 23h19, le serveur hébergeant la machine virtuelle de Framagenda s'est arrêté pour une raison inconnue. Nous venons de le redémarrer et tout est revenu à la normale. Le reboot de ce serveur pour mise à jour du noyau, prévu lundi 27 mars n'est plus nécessaire. Indisponibilité de Framagenda de mardi soir à mercredi matin

#framasoft #statutframasoft

Hier soir, vers 23h19, le serveur hébergeant la machine virtuelle de Framagenda s'est arrêté pour une raison inconnue. Nous venons de le redémarrer et tout est revenu à la normale. Le reboot de ce serveur pour mise à jour du noyau, prévu lundi 27 mars n'est plus nécessaire.

]]>
http://creativecommons.org/licenses/by-nc-sa/3.0/
Framalibre : l'annuaire du libre renaît entre vos mains (https://fr... https://framasphere.org/p/3029779 https://framasphere.org/p/3029779 Tue, 21 Mar 2017 10:54:33 CDT Framasoft at Framasoft's Public Feed Framalibre : l'annuaire du libre renaît entre vos mains Notre projet historique, l’annuaire de Framasoft, renaît de ses cendres… pour ouvrir encore plus grandes les portes du Libre. #framablog #framasoft #Libre #free #annuaire #communaute #culture #framalibre #informatique #initiative #logiciel-libre #planet #planetedu #rezotic Cet article est disponible ici: https://framablog.org/2017/03/21/framalibre-lannuaire-du-libre-renait-entre-vos-mains/ Framalibre : l'annuaire du libre renaît entre vos mains

Notre projet historique, l’annuaire de Framasoft, renaît de ses cendres… pour ouvrir encore plus grandes les portes du Libre.

#framablog #framasoft #Libre #free #annuaire #communaute #culture #framalibre #informatique #initiative #logiciel-libre #planet #planetedu #rezotic

Cet article est disponible ici: https://framablog.org/2017/03/21/framalibre-lannuaire-du-libre-renait-entre-vos-mains/

]]>
http://creativecommons.org/licenses/by-nc-sa/3.0/
Framalibre : l’annuaire du libre renaît entre vos mains https://framablog.org/2017/03/21/framalibre-lannuaire-du-libre-renait-entre-vos-mains/ https://framablog.org/2017/03/21/framalibre-lannuaire-du-libre-renait-entre-vos-mains/ Tue, 21 Mar 2017 10:54:30 CDT framasoft at Framablog Notre projet historique, l’annuaire de Framasoft, renaît de ses cendres… pour ouvrir encore plus grandes les portes du Libre. Au commencement était l’annuaire… OK : pas besoin de prendre un ton biblique non plus, mais il est vrai que c’est avec … Lire la suite­­ Notre projet historique, l’annuaire de Framasoft, renaît de ses cendres… pour ouvrir encore plus grandes les portes du Libre.

Au commencement était l’annuaire…

OK : pas besoin de prendre un ton biblique non plus, mais il est vrai que c’est avec une émotion toute particulière qu’on vous présente cette refonte complète du tout premier projet, celui qui a fait naître Framasoft ; et qui, mine de rien, a défini notre identité.

Il y a 16 ans, en 2001, une prof de FRAnçais (Caroline d’Atabekian) et un prof de MAths (Alexis Kauffmann) commencent à s’échanger des listes de logiciels gratuits pour les salles d’ordinateurs de leurs établissements dont le budget informatique était grevé par les licences Windows.

Le projet plaît, et il évolue. On se rend compte que derrière certains logiciels gratuits, il existe des licences libres, des contrats garants de nos libertés et du respect de certaines valeurs. Alors on découvre le monde du Logiciel Libre, fait d’entraide (pour adapter les serveurs au succès croissant du site) et de collaboration (à côté des fiches pour les logiciels fleurissent les tutoriels d’utilisation).

Il faut attendre 2004 pour que ce premier site devienne un annuaire collaboratif de logiciels libres tel qu’on le connaît aujourd’hui. Un outil pratique, fait par et pour des « non-pros » de l’informatique, conçu comme une porte d’entrée vers ce monde numérique où les êtres humains et leurs libertés sont respectés. On y vient pour un besoin logiciel précis, on y retourne pour la chaleur de la communauté, et on se fait délicieusement contaminer par les valeurs du Libre.

« Framalibre – le reboot ? Euh… Hum… Oui-oui ! C’est pour… demain ! »

Cela fait bien cinq ans que nous savons l’annuaire vieillissant, avec des notices trop détaillées qui deviennent vite obsolètes. Cinq ans que d’atermoiements en hésitations (« Faut-il vraiment repartir de zéro ? », se demandait-on avec des yeux de Chat Potté), d’avancées en marches à reculons, nous nous rendons compte qu’il n’est plus adapté ni au Libre (qui désormais déborde largement du champ des seuls logiciels), ni à nos usages (avec des contributions passant par un wiki, un forum, puis un Spip… c’est pas lourd du tout du tout -_-).

Sauf que voilà : on a toujours une urgence qui vient de tomber (entraînée par un de nos serveurs), un nouveau Framabook ou une nouvelle Framakey sur le feu, un Internet à Dégoogliser… Et puis il est difficile d’admettre que le SPIP qui a vaillamment permis notre annuaire (et donc notre page d’accueil) depuis tant d’années n’était plus l’outil le mieux adapté et le plus accessible pour cet usage précis…

Il nous a donc fallu cinq ans (et de multiples abandons/blocages/coup de fouet/reprises du projet) pour vous proposer cette refonte, cette remise à zéro de l’annuaire. Ne vous inquiétez pas, si vous aimez l’ancien, nous en avons gardé une archive juste à cette adresse archive.framalibre.org ;) ! Cinq ans, et le travail conjoint de nombreux membres, salariés, mais surtout partenaires : Smile, dans un premier temps, pour leurs templates de visualisation… Mais surtout Makina Corpus, entreprise toulousaine bien connue des visiteurs du Capitole du Libre, qui nous a fait un design et une intégration Drupal aux petits oignons et nous a accompagnés (avec Framatophe tenant vaillamment le cap) sur les derniers efforts que nous ne savions pas fournir nous-mêmes.

Grâce à ce mécénat de compétences, voici un projet mené à terme !

Voici Framalibre, 2e du nom…

Bon, c’est pas tout ça, mais est-ce que ça valait le coup d’attendre ? Que va-t-on trouver en guise d’annuaire Framasoft ?

Déjà on revient à quelque chose de simple. Les notices sont claires, concises, et vous mènent au plus vite vers le lien officiel de la ressource que vous consultez. Finies les notices hyper-détaillées et trop longues qui deviennent désuètes à la moindre mise à jour ;) ! L’idée principale, c’est de trouver aisément et comme on le souhaite : on peut rechercher une notice selon sa catégorie, utiliser le système de tags, ou même se laisser porter par les suggestions, recommandations, les notices mises en avant, etc.

C’est aussi un annuaire qui facilite la collaboration. Avec un simple compte, vous pouvez voter pour les ressources que vous préférez (et donc les mettre en valeur), corriger ou mettre à jour une notice, en créer une nouvelle dans l’annuaire, ou plus simplement écrire une chronique (un tutoriel, un témoignage, ou bien votre avis sur telle ressource…). Cet annuaire, c’est vous qui le ferez, nous avons donc fait en sorte qu’il vous soit le plus ouvert possible. Et, avec Drupal, gageons que nous pourrons, ensuite, ouvrir les données engrangées via un système d’API (ceci est un souhait, pas une promesse — mais ce serait cool, hein ?)…

Enfin et surtout, Framalibre se veut un annuaire du Libre, en général, et non pas seulement du Logiciel Libre. Car nos vies numériques ne sont plus uniquement « virtuelles », et les libertés que nous défendons et nourrissons vont au-delà du logiciel.

Et voilà le visage du nouvel annuaire !

Désormais, vous pouvez rentrer dans l’annuaire et y trouver :

  • des outils informatifs, catégorie S’informer,
  • des logiciels, du matériel et des jeux de données libres, dans S’équiper,
  • des livres, albums, films et autres œuvres culturelles dans Se cultiver,
  • et même les entreprises, collectifs, associations et autres initiatives du monde du Libre dans pour bien S’entourer.

Depuis 2004, le monde du Libre a bien grandi… Il était temps d’en agrandir une des portes d’entrée ;).

Ouvrons les portes et nos communautés !

Un annuaire, c’est un bouquet de fleurs capiteuses… Attiré·e par la douce odeur de THE information pratique que l’on vient y chercher, on s’enivre du nectar des autres notices à disposition, on se perd dans la navigation et finit par découvrir un nouveau champ de possibilités et de libertés.

Nous ne comptons plus le nombre de fois, sur le stand d’une convention libriste, où nous rencontrons un·e convaincu·e, arborant fièrement le logo de sa « distro GNUnux » favorite sur son T-Shirt, et qui s’écrie plein·e de nostalgie :

« Oooh ! Framasoft ! Je me souviens, c’est sur votre site, là, que j’ai découvert mes premiers logiciels libres ! »

Nous, à l’écoute de telles exclamations (allégorie.)

C’est à nous, désormais, de préparer le terrain pour que les futures générations de libristes tombent dans la marmite de potion magique ! D’ailleurs, un énorme merci aux personnes qui ont saisi les 400 premières notices avant la mise en production <3 ! Oh et au fait : vos comptes beta.framalibre.org fonctionnent désormais sur framalibre.org ;)

C’est à nous, donc, de contribuer à cet annuaire et de le nourrir de ce qui nous intéresse et que l’on souhaite partager. Que ce soit des notices, des chroniques, des corrections ou de simples votes : ce sont toutes vos contributions qui pourront faire le succès de cette renaissance…

Une équipe de modération est déjà en place (mais aura vite besoin de nouveaux bras) et des ateliers de contribution commencent à s’organiser (dont un sur Toulouse, le 22 mars, avec le GULL Toulibre). En cette période où le Libre est en fête, faites-vous une joie de mettre en valeur des œuvres (logicielles, culturelles, matérielles, etc.) libres, parce que vous y contribuez ou en bénéficiez, ou simplement parce que vous les aimez et souhaitez les partager avec le plus grand nombre.

Nous, on va écraser une petite larmichette d’émotion sur cette page qui se tourne, et se remettre au boulot !

Allez, une nouvelle marmite pour tonton Richard !

Pour aller plus loin :

]]>
http://creativecommons.org/licenses/by-nc-sa/3.0/
Reboot pour mise à jour du noyau (https://status.framasoft.org/inc... https://framasphere.org/p/3023587 https://framasphere.org/p/3023587 Mon, 20 Mar 2017 05:40:02 CDT Framasoft at Framasoft's Public Feed Reboot pour mise à jour du noyau #framasoft #statutframasoft Jeudi 30 mars vers 10h, nous redémarrerons le serveur hébergeant les machines virtuelles de nombreux services. Ce reboot remplace celui, annulé, du mercredi 22 mars. L&#39;interruption de service ne devrait pas excéder le quart d&#39;heure (mais sait-on jamais, avec Murphy) Services impactés : - Framemo - Framabin - Le forum de Framasoft - Framabook - FramaDVD - Notre page d&#39;accueil principale - Le site de « Dégooglisons Internet » - Le bingo du troll - Framadate - Notre page de contact - Framanotes - Framaforms - Framatalk - Les sites amis que nous hébergeons (Grise Bouille, le site de Pouhiou…) - Le wiki Framasoft Reboot pour mise à jour du noyau

#framasoft #statutframasoft

Jeudi 30 mars vers 10h, nous redémarrerons le serveur hébergeant les machines virtuelles de nombreux services. Ce reboot remplace celui, annulé, du mercredi 22 mars. L'interruption de service ne devrait pas excéder le quart d'heure (mais sait-on jamais, avec Murphy) Services impactés : - Framemo - Framabin - Le forum de Framasoft - Framabook - FramaDVD - Notre page d'accueil principale - Le site de « Dégooglisons Internet » - Le bingo du troll - Framadate - Notre page de contact - Framanotes - Framaforms - Framatalk - Les sites amis que nous hébergeons (Grise Bouille, le site de Pouhiou…) - Le wiki Framasoft

]]>
http://creativecommons.org/licenses/by-nc-sa/3.0/
Les Gitlab Pages débarquent dans Framagit ! (https://framablog.org/... https://framasphere.org/p/3023498 https://framasphere.org/p/3023498 Mon, 20 Mar 2017 05:13:34 CDT Framasoft at Framasoft's Public Feed Les Gitlab Pages débarquent dans Framagit ! La création d&#39;un site web depuis votre compte Framagit est beaucoup plus souple, et c’est une belle victoire pour le libre ! #framablog #framasoft #Libre #free #communaute #informatique #internet Cet article est disponible ici: https://framablog.org/2017/03/20/les-gitlab-pages-debarquent-dans-framagit/ Les Gitlab Pages débarquent dans Framagit !

La création d'un site web depuis votre compte Framagit est beaucoup plus souple, et c’est une belle victoire pour le libre !

#framablog #framasoft #Libre #free #communaute #informatique #internet

Cet article est disponible ici: https://framablog.org/2017/03/20/les-gitlab-pages-debarquent-dans-framagit/

]]>
http://creativecommons.org/licenses/by-nc-sa/3.0/
Les Gitlab Pages débarquent dans Framagit ! https://framablog.org/2017/03/20/les-gitlab-pages-debarquent-dans-framagit/ https://framablog.org/2017/03/20/les-gitlab-pages-debarquent-dans-framagit/ Mon, 20 Mar 2017 05:13:33 CDT Framasky at Framablog La création d&#8217;un site web depuis votre compte Framagit est beaucoup plus souple, et c’est une belle victoire pour le libre&#160;! Attention&#160;: ce billet comporte des éléments techniques… Si vous avez un compte Framagit et/ou si vous vous intéressez à &#8230; Lire la suite­­ La création d’un site web depuis votre compte Framagit est beaucoup plus souple, et c’est une belle victoire pour le libre !

Attention : ce billet comporte des éléments techniques… Si vous avez un compte Framagit et/ou si vous vous intéressez à la création d’un site web statique depuis un dépôt Git, il est fait pour vous ! Si vous n’avez pas tout compris à cette phrase, la suite va vous paraître délicieusement absurde :p !
NB : l’édition communautaire de Gitlab est la version libre de la forge logicielle Gitlab, qui existe aussi en version non-libre, appelée version entreprise. Bien évidemment, nous utilisons la version libre pour fournir le service Framagit 🙂

Qu’est‐ce que GitLab Pages ?

À l’instar des pages Github, les pages GitLab permettent à toute personne possédant un dépôt sur une instance de GitLab de créer un site Web via un générateur de site statique (Jekyll, Middleman, Hexo, Hugo, Pelican…) et de l’héberger sur l’infrastructure dudit GitLab.

La compilation du site est effectuée lors du push vers le dépôt GitLab, via le système d’intégration continue de GitLab, puis le résultat est publié à l’endroit idoine pour être accessible via le Web. Il est possible d’utiliser un nom de domaine personnel (il n’est pas obligatoire d’utiliser une adresse du style https://username.gitlab.io), ainsi qu’un certificat personnel.

Et ça sert ?

Oui !

Les pages GitHub sont très souvent utilisées par les développeurs pour fournir une page de présentation de leurs projets, même les plus gros : Ruby on Rails, Django, React…

Les pages GitLab sont donc susceptibles d’être tout autant utilisées que les pages GitHub. La demande est là.

Mais on avait pas déjà un truc comme ça ?

Tout à fait ! J’avais créé Fs Pages pour fournir un service similaire mais plus limité que les Gitlab Pages car Gitlab ne souhaitait pas les intégrer à leur édition communautaire.

Il était possible de publier un site statique via Fs Pages mais la génération du site devait se faire avant de pousser le code : point de génération automatique. De plus, il n’était pas possible d’utiliser un nom de domaine personnel. Votre site statique répondait uniquement via l’adresse https://votre_utilisateur.frama.io.

Le long chemin de la libération

Nous n’allons pas refaire l’historique complet de la libération des Gitlab Pages, surtout que celui-ci est disponible sur LinuxFr. Mais un petit résumé succinct ne fera pas de mal.

Tout a commencé par un tweet de votre serviteur demandant à Gitlab s’il était envisageable d’avoir les Gitlab Pages dans l’édition communautaire de Gitlab (pas la peine de chercher les tweets en question, j’ai fermé mon compte twitter). Gitlab a ouvert un ticket pour discuter de cela.

Gitlab a exposé au fil du temps trois arguments :

  • seules les fonctionnalités utiles aux instances de moins de 100 utilisateurs peuvent aller dans l’édition communautaire (et pour eux, cela n’était pas le cas de Gitlab Pages)
  • https://gitlab.com, qui utilise la version entreprise — donc avec les Gitlab Pages — est libre d’utilisation pour tout un chacun, et contrairement à Github, les dépôts privés sont gratuits
  • les Gitlab Pages sont une fonctionnalité qui ajoute une réelle plus-value à l’édition entreprise : comment vendre leur produit si une des fonctionnalités majeures est déjà dans l’édition communautaire ?

Il est à noter que Gitlab nous a proposé d’utiliser la version entreprise avec un rabais, ce qui est tout à leur honneur, mais comme nous ne souhaitons utiliser que du logiciel libre, nous avons décliné (évidemment 😀)

La communauté a fait valoir que Gitlab Pages n’intéressait pas que les grandes instances, qu’utiliser https://gitlab.com ou Github revenait au même puisque cela équivaut à utiliser du logiciel propriétaire, proposa un financement participatif pour financer la libération et enfin avança que les Gitlab Pages feraient une bonne publicité à Gitlab, les développeurs utilisant de plus en plus fréquemment ce genre de solution pour héberger leurs sites ou leurs blogs. Et même si j’ai horreur de cet argument de notoriété, force m’est d’avouer qu’il a su faire mouche (ainsi que les plus de 100 « 👍 » du ticket) : la libération fut annoncée peu de temps après celui-ci !

En tout, la discussion a duré près de onze mois. Les échanges furent cordiaux et la communauté, opiniâtre, a su faire valoir ses arguments.

Bref, une bien belle victoire pour le libre qui voit là un logiciel apprécié se doter d’une nouvelle fonctionnalité très attendue !

Bon, et maintenant ?

Depuis la mise à jour de Framagit du 2 mars dernier, toute personne possédant un dépôt sur Framagit peut, via les Gitlab Pages, créer et héberger un site sur notre infrastructure, que ce soit en sous-domaine de frama.io (comme moi 😊) ou avec un domaine privé (auquel cas il faudra faire pointer un enregistrement DNS vers les IPs de frama.io : 144.76.206.44 et 2a01:4f8:200:1302 ::44 ou créer un enregistrement DNS de type CNAME vers frama.io.), avec ou sans certificat.

La documentation de Gitlab sur l’utilisation des Gitlab Pages (en anglais) est très complète et propose même un grand nombre de modèles sur lesquels vous baser. D’Hugo à Pelican en passant par des pages statiques développées à la main, il y en a pour tous les goûts !

Il n’y a que deux ombres au tableau :

  • l’utilisation de certificats Let’s Encrypt n’est pas aisée mais un ticket est ouvert chez Gitlab pour intégrer directement Let’s Encrypt aux Gitlab Pages
  • il n’y a pas de redirection automatique vers la version sécurisée (https) de votre site, quand bien même vous fourniriez un certificat ou que vous utilisiez un sous-domaine de frama.io (ce qui vous fournit automatiquement une version https de votre site grâce à notre achat d’un certificat wildcard (certificat valant pour le domaine et tous ses sous-domaines)). Un ticket est cependant ouvert chez Gitlab à ce sujet. En attendant, pour rediriger vos visiteurs vers la version https de votre site, vous pouvez néanmoins inclure ce petit bout de JavaScript dans vos pages :
    <script>
    var loc = window.location.href+'' ;
    if (loc.indexOf('http://')==0){
        window.location.href = loc.replace('http://','https://') ;
    }
    </script>

Le framablog n’étant pas un blog technique, nous ne étendrons pas plus sur les ficelles de Gitlab Pages : on va laisser ça pour notre site dédié à la documentation de nos services.

Au 20 mars, nous sommes déjà 31 (oui, bon, ok, sur 7 560 utilisateurs, ça fait peu) à avoir commencé à bidouiller sur les Gitlab Pages de Framagit (contre 53 quand nous proposions FsPages). Continuez comme ça ! 🙂

Crédits image :

]]>
http://creativecommons.org/licenses/by-nc-sa/3.0/
CGU https://lh6.googleusercontent.com/proxy/EvuH78NzAi_5qau8XySNs_-... https://framasphere.org/p/3023060 https://framasphere.org/p/3023060 Mon, 20 Mar 2017 03:24:43 CDT Framasoft at Framasoft's Public Feed Le blog des bits - Pascal Jehanno - Le blog BD informatique Pendant ce temps là à Veracruz chez [Framasoft](/u/framasoft) #CGU #BD #French CGU

Le blog des bits - Pascal Jehanno - Le blog BD informatique

Pendant ce temps là à Veracruz chez [Framasoft](/u/framasoft)

#CGU #BD #French

]]>
http://creativecommons.org/licenses/by-nc-sa/3.0/
Rappel : on a besoin de vos tests et de vos retours sur notre futur... https://framasphere.org/p/3007669 https://framasphere.org/p/3007669 Thu, 16 Mar 2017 12:34:49 CDT Framasoft at Framasoft's Public Feed Rappel : on a besoin de vos tests et de vos retours sur notre futur service, #Framaslides ;) Infos et liens : https://framacolibri.org/t/framaslides-on-a-besoin-de-vos-tests-et-retours/1436 #Framasoft #Libre #free #service #Dégooglisons Rappel : on a besoin de vos tests et de vos retours sur notre futur service, #Framaslides ;)
Infos et liens : https://framacolibri.org/t/framaslides-on-a-besoin-de-vos-tests-et-retours/1436

#Framasoft #Libre #free #service #Dégooglisons

]]>
http://creativecommons.org/licenses/by-nc-sa/3.0/
Conférence Framasoft, Degooglisons, CHATONS, questions éthiques pou... https://framasphere.org/p/3004598 https://framasphere.org/p/3004598 Wed, 15 Mar 2017 20:30:02 CDT Framasoft at Framasoft's Public Feed Conférence [Framasoft](/u/framasoft), Degooglisons, CHATONS, questions éthiques pour les ingénieurs, par [Frédéric Urbain](/u/fredurb1) à @utc_compiegne Lien vers la vidéo Vidéo en CC-BY-SA Citation préférée sur les choix de vie : &#39;Quand je viens ici vous parler de tout ça, je suis contant. Et quand je vais rentrer chez moi, que je vais me brosser les dents devant mon miroir, je vais me dire &quot;t&#39;as passé une belle journée, t&#39;as fait un truc important aujourd&#39;hui&quot;&#39; (31:30) #ILaToutComprisALaVie, #CmonChoix, #Framasoft, #Degooglisons, #CHATONS, #éthique, #UTC, #Conférence (Via ​Stéphane Crozat) Conférence [Framasoft](/u/framasoft), Degooglisons, CHATONS, questions éthiques pour les ingénieurs, par [Frédéric Urbain](/u/fredurb1) à @utc_compiegne

Lien vers la vidéo

Vidéo en CC-BY-SA

Citation préférée sur les choix de vie : 'Quand je viens ici vous parler de tout ça, je suis contant. Et quand je vais rentrer chez moi, que je vais me brosser les dents devant mon miroir, je vais me dire "t'as passé une belle journée, t'as fait un truc important aujourd'hui"' (31:30)

#ILaToutComprisALaVie, #CmonChoix, #Framasoft, #Degooglisons, #CHATONS, #éthique, #UTC, #Conférence
(Via ​Stéphane Crozat)

]]>
http://creativecommons.org/licenses/by-nc-sa/3.0/
Conférence gesticulée - « Informatique ou libertés ? » - Lunar https://framatube.org/media/conference-gesticulee-informatique-ou-libertes-lun https://framatube.org/media/conference-gesticulee-informatique-ou-libertes-lun Wed, 15 Mar 2017 12:52:14 CDT Latest Media Première représentation publique (avec tous ses défauts) enregistrée à l'amphi Donzelot (Université Rennes 1) le 28 février 2017 dans le cadre d'une CryptoParty co-organisée par la bibliothèque de l'INSA Rennes, le SCD de l'Université de Rennes 1 et l'association Actux. https://informatique-ou-libertes.fr/ http://creativecommons.org/licenses/by-nc-sa/3.0/ Framasoft, Degooglisons, CHATONS, questions éthiques pour les ingénieurs par Frédéric Urbain https://framatube.org/media/framasoft-degooglisons-chatons-questions-ethiques- https://framatube.org/media/framasoft-degooglisons-chatons-questions-ethiques- Wed, 15 Mar 2017 04:39:08 CDT Latest Media Conférence captée le 7 mars 2017 par la Cellule d’Appui Pédagogique http://www.utc.fr/ https://creativecommons.org/licenses/by-sa/4.0/ http://creativecommons.org/licenses/by-nc-sa/3.0/ 28 ans d'existence du World Wide Web : vous reprendrez bien un peu ... https://framasphere.org/p/2998326 https://framasphere.org/p/2998326 Tue, 14 Mar 2017 14:22:04 CDT Framasoft at Framasoft's Public Feed 28 ans d&#39;existence du World Wide Web : vous reprendrez bien un peu d&#39;exploitation? À l’occasion du 28e anniversaire du World Wide Web, son inventeur Tim Berners-Lee a publié une lettre ouverte dans laquelle il expose ses inquiétudes concernant l’évolution du Web, notamment la perte de contrôle sur les données personnelles, la désinformation en ligne et les enjeux de la propagande politique. #framablog #framasoft #Libre #free Cet article est disponible ici: https://framablog.org/2017/03/14/28-ans-du-web-vous-reprendrez-bien-un-peu-dexploitation/ 28 ans d'existence du World Wide Web : vous reprendrez bien un peu d'exploitation?

À l’occasion du 28e anniversaire du World Wide Web, son inventeur Tim Berners-Lee a publié une lettre ouverte dans laquelle il expose ses inquiétudes concernant l’évolution du Web, notamment la perte de contrôle sur les données personnelles, la désinformation en ligne et les enjeux de la propagande politique.

#framablog #framasoft #Libre #free

Cet article est disponible ici: https://framablog.org/2017/03/14/28-ans-du-web-vous-reprendrez-bien-un-peu-dexploitation/

]]>
http://creativecommons.org/licenses/by-nc-sa/3.0/
28 ans d’existence du World Wide Web : vous reprendrez bien un peu d’exploitation ? https://framablog.org/2017/03/14/28-ans-du-web-vous-reprendrez-bien-un-peu-dexploitation/ https://framablog.org/2017/03/14/28-ans-du-web-vous-reprendrez-bien-un-peu-dexploitation/ Tue, 14 Mar 2017 14:22:03 CDT Framalang at Framablog À l’occasion du 28e anniversaire du World Wide Web, son inventeur Tim Berners-Lee a publié une lettre ouverte dans laquelle il expose ses inquiétudes concernant l’évolution du Web, notamment la perte de contrôle sur les données personnelles, la désinformation en &#8230; Lire la suite­­ À l’occasion du 28e anniversaire du World Wide Web, son inventeur Tim Berners-Lee a publié une lettre ouverte dans laquelle il expose ses inquiétudes concernant l’évolution du Web, notamment la perte de contrôle sur les données personnelles, la désinformation en ligne et les enjeux de la propagande politique.

Aral Balkan, qui n’est plus à présenter sur ce blog, lui répond par cet article en reprenant le concept de Capitalisme de surveillance. Comment pourrions-nous arrêter de nous faire exploiter en coopérant avec des multinationales surpuissantes, alors que cela va à l’encontre de leurs intérêts ? Réponse : c’est impossible. À moins de changer de paradigme…

Article original d’Aral Balkan sur son blog :  We did not lose control, it was stolen

Traduction Framalang : Dark Knight, audionuma, bricabrac, dominix, mo, Jerochat, Luc, goofy, lyn, dodosan et des anonymes

Aral Balkan est un militant, concepteur et développeur. Il détient 1/3 de Ind.ie, une petite entreprise sociale qui travaille pour la justice sociale à l’ère du numérique.

Nous n’avons pas perdu le contrôle du Web — on nous l’a volé

12 mars 2017. Le Web que nous avons fonctionne bien pour Google et Facebook. Celles et ceux qui nous exploitent ne respectent pas nos vies privées et en sont récompensé·e·s chaque année par des chiffres d’affaires atteignant des dizaines de milliards de dollars. Comment pourraient-ils être nos alliés ?

Le Web que nous connaissons fait parfaitement l’affaire pour Google. Crédit photo : Jeff Roberts 

Pour marquer le vingt-huitième anniversaire du World Wide Web, son inventeur Tim Berners-Lee a écrit une lettre ouverte distinguant trois « tendances » principales qui l’inquiètent de plus en plus depuis douze mois :

1.    Nous avons perdu le contrôle de nos données personnelles

2.    Il est trop facile de répandre la désinformation sur le Web

3.    La propagande politique en ligne doit être transparente et comprise

Il est important de noter qu’il ne s’agit pas seulement de tendances et que ce phénomène est en gestation depuis bien plus de douze mois. Ce sont des symptômes inextricablement liés à l’essence même du Web tel qu’il existe dans le contexte socio-technologique où nous vivons aujourd’hui, que nous appelons le capitalisme de surveillance.

C’est le résultat d’un cercle vicieux entre l’accumulation d’informations et celle du capital, qui nous a laissé une oligarchie de plateformes en situation de monopole qui filtrent, manipulent et exploitent nos vies quotidiennes.

Nous n’avons pas perdu le contrôle du Web — on nous l’a volé

Google et Facebook ne sont pas des alliés dans notre combat pour un futur juste : ils sont l’ennemi.

Tim dit que nous avons « perdu le contrôle de nos données personnelles ».

C’est inexact.

Nous n’avons pas perdu le contrôle : la Silicon Valley nous l’a volé.

Ceux qui nous exploitent, les Google et les Facebook du monde entier, nous le volent tous les jours.

Vous vous le faites voler par une industrie de courtier·e·s de données, la publicité l’industrie de la publicité comportementale (« adtech ») et une longue liste de startups de la Silicon Valley qui cherchent une porte de sortie vers un des acteurs les plus établis ou essaient de rivaliser avec eux pour posséder une partie de votre personnalité.

Tim touche au cœur du problème dans son billet : « Le modèle commercial actuel appliqué par beaucoup de sites Web est de vous offrir du contenu en échange de vos données personnelles. » (1)

En revanche, aucun exemple ne nous est donné. Aucun nom. Aucune responsabilité n’est attribuée.

Ceux qu’il ne veut pas nommer – Google et Facebook – sont là, silencieux et en retrait, sans être jamais mentionnés, tout juste sont-ils décrits un peu plus loin dans la lettre comme des alliés qui tentent de «  combattre le problème  » de la désinformation. Il est peut-être stupide de s’attendre à davantage quand on sait que Google est un des plus importants contributeurs aux standards récents du Web du W3C et qu’avec Facebook ils participent tous les deux au financement de la Web Foundation ?

Ceux qui nous exploitent ne sont pas nos alliés

Permettez-moi d’énoncer cela clairement : Google et Facebook ne sont pas des alliés dans notre combat pour un futur juste, ils sont l’ennemi.

Ces plateformes monopolistiques font de l’élevage industriel d’êtres humains et nous exploitent pour extraire jusqu’à la moindre parcelle qu’ils pourront tirer de nous.

Si, comme le déclare Tim, le principal défi pour le Web aujourd’hui est de combattre l’exploitation des personnes, et si nous savons qui sont ces exploiteurs, ne devrions-nous pas légiférer fermement pour refréner leurs abus ?

Le Web, à l’instar du capitalisme de surveillance, a remarquablement réussi.

La Web Foundation va-t-elle enfin encourager une régulation forte de la collecte, de la conservation et de l’utilisation des données personnelles par les Google, Facebook et consorts  ? Va-t-elle promouvoir une forme de réglementation visant à interdire la privatisation des données du monde entier par ces derniers de façon à encourager les biens communs ? Aura-t-elle le cran, dont nous avons plus que jamais besoin, de rejeter la responsabilité à qui de droit et de demander à contrer les violations quotidiennes de nos droits humains perpétrées par les partenaires du W3C et de la Web Foundation elle-même ? Ou est-il insensé de s’attendre à de telles choses de la part d’une organisation qui est si étroitement liée à ces mêmes sociétés qu’elle ne peut paraître indépendante de quelque manière que ce soit ?

Le Web n’est pas cassé, il est perdu.

Le Web est perdu mais il n’est pas cassé. La distinction est essentielle.

Le Web, tout comme le capitalisme de surveillance lui-même, a réussi de façon spectaculaire et fonctionne parfaitement pour les entreprises. En revanche, la partie est perdue pour nous en tant qu’individus.

Google, Facebook, et les autres « licornes » multimilliardaires sont toutes des success stories du capitalisme de surveillance. Le capitalisme de surveillance est un système dont, comme le cancer, la réussite se mesure à la capacité d’évolution rapide et infinie dans un contexte de ressources finies. Et tout comme le cancer à son paroxysme, le succès du capitalisme de surveillance aujourd’hui est sur le point de détruire son hôte. D’ailleurs, là encore comme le cancer, non sans nous avoir volé d’abord notre bien-être, notre pouvoir et notre liberté. Le problème est que parmi les critères de réussite du capitalisme de surveillance ne figurent absolument pas notre équité, notre bien-être, notre capacité d’action ni notre liberté individuelle. Nous ne sommes que du bétail à exploiter, une source infinie de matières premières.

Le Web que nous avons n’est pas cassé pour Google et Facebook. Ceux qui nous exploitent sont récompensés à hauteur de dizaines de milliards de chiffre d’affaires pour s’être introduits dans nos vies. Comment pourraient-ils être nos alliés ?

Tim suggère que « nous devons travailler avec les entreprises du Web pour trouver un équilibre qui redonne aux personnes un juste niveau de contrôle de leurs données. »

Quoi de plus naïf que de nous suggérer de travailler avec les plus gros exploiteurs du Web pour leur rendre cette tâche plus difficile et donc réduire leurs bénéfices ? (2)
Quelle raison Google ou Facebook pourraient-ils avoir de réparer le Web que nous avons alors qu’il n’est pas cassé pour eux ? Aucune. Absolument aucune.

Tim écrit : « Pour construire le web, il a fallu notre participation à tous, et c’est à nous tous, désormais, de construire le web que nous voulons – pour tous. »

Je ne suis pas d’accord.

Il a fallu la Silicon Valley (subventionnée par le capital-risque et suivant le modèle commercial de l’exploitation des personnes) pour construire le Web que nous avons.

Et maintenant c’est à nous, qui n’avons aucun lien avec ces entreprises, nous qui ne sommes pas de mèche ou qui ne sommes pas sponsorisé·e·s par ces entreprises, nous qui comprenons que le Big Data est le nouveau nerf de la guerre, de faire pression pour une réglementation forte, de contrer les abus des exploiteurs et de jeter un pont entre le Web que nous avons et celui que nous voulons : du capitalisme de surveillance vers un monde de souveraineté individuelle et de biens communs.

Pour aller plus loin

Notes

(1) Le problème est que même si vous payez effectivement pour des produits ou des services, il est très probable qu’ils violeront tout de même votre identité numérique, à moins qu’ils ne soient conçus par éthique pour être décentralisés et/ou amnésiques.^^

(2) Avant de vous laisser croire que je m’en prends à Tim, je précise que ce n’est pas le cas. Par deux fois je l’ai rencontré et nous avons discuté, je l’ai trouvé sincèrement honnête, passionné, humble, attentionné, quelqu’un de gentil. Je pense réellement que Tim se soucie des problèmes qu’il soulève et veut les résoudre. Je pense vraiment qu’il veut un Web qui soit un moyen d’encourager la souveraineté individuelle et les communs. Je ne crois pas, néanmoins, qu’il soit humainement possible pour lui, en tant qu’inventeur du Web, de se détacher assez du Web que nous avons afin de devenir le défenseur du Web que nous voulons. Les entreprises qui ont fait du Web ce qu’il est aujourd’hui (un poste de surveillance) sont sensiblement les mêmes qui composent le W3C et soutiennent la Web Foundation. En tant que leader des deux, les conflits d’intérêts sont trop nombreux pour être démêlés. Je ne suis pas jaloux de la position peu enviable de Tim, dans laquelle il ne peut pas délégitimer Google et Facebook sans délégitimer les organisations qu’il conduit et au sein desquelles leur présence est si importante.

En outre, je crois sincèrement que Tim pensait avoir conçu le Web en lien avec sa philosophie sans réaliser qu’une architecture client/serveur, une fois immergée dans un bain de culture capitaliste, aurait pour résultat des pôles (les serveurs) se structurant verticalement et s’unifiant — pour finalement devenir des monopoles — comme les Google et Facebook que nous connaissons aujourd’hui. A posteriori, tout est clair et il est facile de faire la critique de décisions d’architecture qui ont été prises 28 ans plus tôt en soulignant les défauts d’un système que personne n’aurait cru capable de grandir autant ni de prendre un rôle central dans nos vies. Si j’avais conçu le Web à l’époque, non seulement j’aurais été un prodige, mais j’aurais probablement pris exactement les mêmes décisions, sans doute en moins bien. Je ne possède rien qui ressemble au cerveau de Tim. Tim a suivi son intuition, et il l’a fait de façon très élégante en élaborant les choses les plus simples qui pourraient fonctionner. Cela, ainsi que le fait de l’avoir partagé avec le monde entier, et sa compatibilité avec l’architecture du capitalisme, ont été les raisons du succès du Web. S’il y a une leçon à retenir de cela, c’est que les protocoles sociaux et économiques sont au moins aussi importants que les protocoles réseau et que nous devons leur consacrer autant de réflexion et de notoriété dans nos alternatives.^^

]]>
http://creativecommons.org/licenses/by-nc-sa/3.0/
Un nouveau service en bêta test ! https://framasphere.org/p/2995846 https://framasphere.org/p/2995846 Tue, 14 Mar 2017 05:39:34 CDT Framasoft at Framasoft's Public Feed Un nouveau service en bêta test ! On a besoin de vous ;) Coucou ! Notre prochain futur service s&#39;appelle #Framaslides, et il vous aidera à faire des présentations/diaporamas en ligne. Comme il y a eu des développements internes et contributions au code de Struts, on aurait bien besoin de vos bidouilles et retours... Toutes les infos sont là : https://framacolibri.org/t/framaslides-on-a-besoin-de-vos-tests-et-retours/1436 Vous faites passer l&#39;info ? #Framasoft #Framaslides #Libre #free #Dégooglisons #GAGFA #GAFAM Un nouveau service en bêta test !

On a besoin de vous ;)

Coucou ! Notre prochain futur service s'appelle #Framaslides, et il vous aidera à faire des présentations/diaporamas en ligne.
Comme il y a eu des développements internes et contributions au code de Struts, on aurait bien besoin de vos bidouilles et retours...

Toutes les infos sont là : https://framacolibri.org/t/framaslides-on-a-besoin-de-vos-tests-et-retours/1436

Vous faites passer l'info ?

#Framasoft #Framaslides #Libre #free #Dégooglisons #GAGFA #GAFAM

]]>
http://creativecommons.org/licenses/by-nc-sa/3.0/